L'Orfèvrerie, par Marc de Ferrière le Vayer, Le Cristal par Roland Barois et Jacques Mouclier, A Colin, Paris, 1994

Une présentation des métiers et des savoirs de l'orfèvrerie ainsi que du marché français.

 

L. Van Molle, Y. Segers et all (eds.) Rural Economy and Society in North-Western Europe, 500-2000, The Agro-Food Market: Production, Distribution ans Consumption, Brépols, Turnhout, 456 p. 2013.

Agriculture and alimentation have, from early times, always been  crucial elements in the development of market systems. Shortage and surplus gave shape to different forms of exchange and sale, to the dynamics of supply and demand, and to expanding interconnections between both regions and social groups. Farmers learned to adapt their production to market conditions and to the shifting needs and tastes of a growing and demanding public. But the path from a self-supporting way of life to the present forms of market integration in the complex, global world was far from uniform and linear. Food production, market structures and market mechanisms changed over time and differed between regions and countries of the North Sea area. This volume aims at exploring and unravelling the complexity of the agro-food market, from the field to the table.

Aéronautique, Marchés, Entreprises, Mélanges en mémoire d'Emmanuel Chadeau, Jean-Paul Barrière et Marc de Ferrière le Vayer(dir.), Pagine éditions, Paris, 2004

Emmanuel Chadeau, historien de l'économie, a laissé une oeuvre originale. Spécialiste mondialement reconnu de l'histoire de l'aviation, il a exploré la genèse des grands programmes aérospatiaux européens (Concorde, Airbus, Ariane), mais aussi démonté les ressorts de l'économie de marché en France : persistance de l'économie familiale, organisation du commerce de détail, structuration des échanges, rôle économique de l'Etat, rapports entre décideurs publics et privés, etc.

De la fin des familles à la mondialisation, L'industrie papetière française depuis 1945 , ENP éditions, Orléans, 2006

 L’industrie papetière française a connu un très profond bouleversement depuis 1945. Ce livre raconte comment de vieilles entreprises françaises ont été confrontées à de nouveaux enjeux : modernisations, ouverture des frontières, émergence de nouveaux produits. Il montre de quelle manière elles ont essayé de s’adapter, par des fusions, par des investissements très importants, par l’embauche de managers. Si ces efforts ont permis une formidable modernisation de cette branche de l’industrie française, ils ont conduit les entreprises dans une sorte d’impasse financière : effondrement des marges, endettement de plus en plus lourd, concurrence étrangère qui maintient une pression constante. Durant le dernier quart de siècle, les vieilles familles sont alors contraintes de se retirer peu à peu, les sociétés passent sous contrôle étranger, américains et scandinave pour l’essentiel. C’est la chance du secteur. Les nouveaux propriétaires restructurent, investissent, transforment des maisons limitées au marché français en entreprises partant à la conquête des marchés mondiaux.
L’objet de ce livre est aussi de montrer l’importance du paier et du carton dans la vie des français ; comment il prend progressivement une place nouvelle, dans la presse, permettant la couleur, dans les emballages, accompagnant le développement des grandes surfaces, dans la maison, avec l’essor des papiers sanitaires et domestiques.
Ce livre retrace également la vie des entreprises et des hommes qui les dirigent par des études de cas des sociétés les plus marquantes de cette deuxième partie du XXe siècle.

L'Américanisation en Europe au XXe siècle :Économie, Culture, Politique, Dominique Barjot, Isabelle Lescent-Giles et Marc de Ferrière le Vayer(dir.), Crhen-O, Lille, 2000

"Américanisation" est un mot rentré de plus en plus dans le langage courant qui exprime des réalités fort diverses. Ce volume analyse les rapports entre l'Europe et l'Amérique selon une vision macro-économique large. De l'Espagne à la Finlande, de la Grande-Bretagne à l'Union Soviétique, les différents chapitres de ce livre montrent comment le modèle américain fut une référence autant pour les entreprises qu'aux trois niveaux politique, économique et culturel. Ils abordent pour cela le sujet selon quatre grands thèmes qui sont : les prémices de l'américanisation avant 1945, la dimension politique du projet de l'Amérique, les voies spécifiques de l'américanisation, l'enjeu propre aux pays de l'Est. Ce livre montre aussi l'existence de décalages chronologiques dans le transfert des diverses composantes du modèle américian. Dans la plupart des pays européens, le modèle de consommation de masse a pénétré plus vite que les technologies, les modèles d'organisation de l aproduction et de la gestion de l'entreprise. Il confirme également que l'hégémonie américiane se nourrit d'une relation de dialogue avec l'Europe. L'Américanisation consiste davantage en une adaptation sélective, en une hybridation qu'en une adoption.

loading...
loading...
loading...

Back to top