De la fin des familles à la mondialisation, L'industrie papetière française depuis 1945 , ENP éditions, Orléans, 2006

 L’industrie papetière française a connu un très profond bouleversement depuis 1945. Ce livre raconte comment de vieilles entreprises françaises ont été confrontées à de nouveaux enjeux : modernisations, ouverture des frontières, émergence de nouveaux produits. Il montre de quelle manière elles ont essayé de s’adapter, par des fusions, par des investissements très importants, par l’embauche de managers. Si ces efforts ont permis une formidable modernisation de cette branche de l’industrie française, ils ont conduit les entreprises dans une sorte d’impasse financière : effondrement des marges, endettement de plus en plus lourd, concurrence étrangère qui maintient une pression constante. Durant le dernier quart de siècle, les vieilles familles sont alors contraintes de se retirer peu à peu, les sociétés passent sous contrôle étranger, américains et scandinave pour l’essentiel. C’est la chance du secteur. Les nouveaux propriétaires restructurent, investissent, transforment des maisons limitées au marché français en entreprises partant à la conquête des marchés mondiaux.
L’objet de ce livre est aussi de montrer l’importance du paier et du carton dans la vie des français ; comment il prend progressivement une place nouvelle, dans la presse, permettant la couleur, dans les emballages, accompagnant le développement des grandes surfaces, dans la maison, avec l’essor des papiers sanitaires et domestiques.
Ce livre retrace également la vie des entreprises et des hommes qui les dirigent par des études de cas des sociétés les plus marquantes de cette deuxième partie du XXe siècle.
loading...
loading...
loading...

Back to top